www.otef.org.tn portail-otef.org .
* * * * * * **** * ** * * * * * * * *  
 
 

OTEF
Le rle de la famille dans linitiation dmocratique



A loccasion de la Journe Internationale de la famille, lOrganisation Tunisienne pour lEducation et la Famille (OTEF) a organis hier une rencontre qui consiste en un dbat ouvert sur le rle de la famille dans linitiation la dmocratie. Ont particip ce dbat Slaheddine El Jourchi, Mouna Kraem Dridi et Naziha Zouabi qui ont pris tour tour la parole en sadressant une assistance assez importante constitue dducateurs, denseignants, de journalistes et de citoyens venus pour sinformer sur certains points concernant lavenir de la dmocratie en Tunisie dans la priode post-rvolution et sur leur rle dans les prochaines lections de lassemble constituante qui auront lieu en principe le 24 juillet 2011.

Salem Mekki, prsident de lOTEF, a dabord pris la parole pour exprimer la bienvenue aux invits et rappeler les principes de son organisation et son rle jouer, notamment travers la famille tunisienne, dans ltape post-rvolution. Il a inform le public sur la ncessit dapporter des rvisions dans les actions de lorganisation qui devraient tre la hauteur des changements survenus rcemment en Tunisie. Pour ce faire, il a annonc la tenue dune runion imminente du conseil administratif de lorganisation en vue darrter les principales mesures prendre, la lumire des conclusions tires de ce dbat. A rappeler que cette runion aurait lieu le jour mme, dans laprs-midi, au sige de lorganisation. Il a mis en exergue limportance de la famille tunisienne, cellule de base de la socit, jouer son rle dans la prparation des jeunes la vie politique et lexercice de leurs droits dans les lections prochaines.

Dans son intervention, Slaheddine El Jourchi a soulign les grands idaux apports par la Rvolution du 14 janvier en indiquant toutes ses spcificits qui font delle une rvolution toute particulire dans le monde entier, si bien quelle a fait cho partout et a suscit ladmiration de toutes les dmocraties dans le monde, en loccurrence les Etats-Unis dAmrique. Il a, en outre, insist sur la ncessit daller aux urnes le 24 juillet, date historique pour tous les Tunisiens qui seront libres pour la premire fois dans lhistoire exprimer dmocratiquement leur choix politique. Cependant, il a exprim ses apprhensions quant aux risques de glissement de la dmocratie, ce beau rve des Tunisiens qui pourrait se transformer en cauchemar suite ces mouvements incessants de dsordre sur le plan conomique et social (grves, sit-in, braquages, dsertions) La responsabilit des partis politiques et des lites dans cette phase transitoire en Tunisie est de rigueur, a-t-il prcis. De mme, il a appel toutes les associations et les diffrents organismes tunisiens mettre la main dans la pte pour conduire le pays au salut. Parmi ces organismes, a-t-il conclu, lOTEF est en mesure de jouer un rle primordial en vue de mobiliser les familles tunisiennes dans la voie de la dmocratie, en les prparant efficacement aux prochaines lections de lassemble constituante.

Mouna Kraem Dridi, quant elle,  a expliqu aux assistants certaines notions politiques (constitution, assemble constituante, modalits de vote, scrutin majorit relative ou majorit absolue, rpartition des siges) Elle a en outre fait une comparaison entre les deux modes de vote ( bulletin ou nominal) et a indiqu les avantages et les inconvnients de chacun de ces deux modes, en donnant, chiffres lappui, des exemples pertinents. La parole a t enfin donne Mme Naziha Zouabi, membre de lOTEF, qui a parl de lintrt port par lorganisation sur la famille et ce, depuis sa cration. Elle a indiqu que la famille tunisienne a contribu implicitement dans la prise de conscience des jeunes qui ont fait la rvolution : le statut personnel qui a permis lgalit et le dialogue au sein des familles y tait pour quelque chose. Lorganisation, a-t-elle rappel, est et sera toujours la hauteur des aspirations des familles tunisiennes et portera ses efforts sur la politique familiale, notamment en cette priode trs cruciale.

Mouna Kraem Dridi, quant elle,  a expliqu aux assistants certaines notions politiques (constitution, assemble constituante, modalits de vote, scrutin majorit relative ou majorit absolue, rpartition des siges) Elle a en outre fait une comparaison entre les deux modes de vote ( bulletin ou nominal) et a indiqu les avantages et les inconvnients de chacun de ces deux modes, en donnant, chiffres lappui, des exemples pertinents. La parole a t enfin donne Mme Naziha Zouabi, membre de lOTEF, qui a parl de lintrt port par lorganisation sur la famille et ce, depuis sa cration. Elle a indiqu que la famille tunisienne a contribu implicitement dans la prise de conscience des jeunes qui ont fait la rvolution : le statut personnel qui a permis lgalit et le dialogue au sein des familles y tait pour quelque chose. Lorganisation, a-t-elle rappel, est et sera toujours la hauteur des aspirations des familles tunisiennes et portera ses efforts sur la politique familiale, notamment en cette priode trs cruciale.

Hechmi KHALLADI

 
 
 
 
 © 2009